• Français
  • English
  • Deutsch
  • Español

Mes sélections

share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Grand air au Port du Plomb

Publié le 30 mai 2014 - Commentaires (1)
Nos coups de coeur

Si vous avez envie de faire une balade au grand air, alors n’hésitez plus ! Direction le Port du Plomb entre les communes de l’Houmeau et Nieul-sur-Mer, un hâvre avenant, presque confidentiel, abritant quelques bateaux colorés et où vous pourrez profiter d’une jolie et tranquille promenade.

 

En allant vers le sud, vous vous rapprocherez de la plage de L’Houmeau, en passant au milieu d’anciennes cabanes, certaines reconverties en restaurants et cafés accueillants.

 

En direction de la Baie de l’Aiguillon… vous cheminez en surplomb de hautes falaises calcaires mordorées et profitez d’un panorama à couper le souffle. A bâbord, s’étend la belle Ile de Ré dont on distingue les anses, la pointe et parfois les phares selon la météo. Face à vous, l’océan atlantique et le Pertuis Breton. Puis, à tribord, se dévoile la Baie de l’Aiguillon et sa vaste courbe qui vous mène sur les terres de Vendée. A la pointe de cette côte se trouve les stations de La Tranche-sur-mer et de la Faute-sur-mer.

 

En passant par le Pas de Mortefoin… c’est ici, à la fois un lieu de tranquillité et de grand air. On y vient en famille faire tournoyer les cerfs-volants au milieu des prairies bordant la falaise ; on y vient en amoureux, les yeux perdus dans le bleu de la mer ; on y vient aussi en sportif, à pied ou à vélo, pour rejoindre pourquoi pas Marsilly puis Esnandes par le sentier côtier. Bref, c’est « la » balade de toutes les saisons.

 

Le belvédère avec sa table d’orientation. En continuant, votre chemin contourne un promontoire qui semble naturel, recouvert d’herbes sauvages : là, après quelques marches en rondins de bois, vous atteignez un belvédère avec table d’orientation pour embrasser une vue magnifique sur la baie.

Ici, vous vous tenez en fait sur un des nombreux vestiges de la seconde guerre mondiale, ancien blockhaus destiné à contrôler la navigation autour de la « Poche de La Rochelle ». Les troupes allemandes s’y étaient implantées, comme à Royan et firent de la ville une des dernières poches de résistance ennemies de la côte atlantique.

 

Puis ce sont les carrelets, compagnons fidèles de notre littoral, qui jalonnent le chemin. Certains ont bien vécu, d’autres, victimes des dernières tempêtes, arborent de beaux piliers tout neufs mais tous, avec leur petite cabane, font rêver notre âme d’enfant !

 

En poursuivant encore un peu plus loin (pas trop car il faut penser au retour…), vous pourrez  descendre directement au pied des falaises, sur la plage de galets blancs.

 

Une balade qui fait le plein d’air iodé !

Commentaires

«Port du Plomb»

, William Stimson (non vérifié) mercredi 17 juin 2015
Moi de même, je suis un "aficionado" du port du Plomb, mais le vieux "Potemkine" me manque. Il était tellement décomposé que personne pouvait rappeler son dernier voyage a la pêche. Donc, le Potemkine donnait un certain cachet au port. William Stimson Charlottesville, Virginie

Publier un nouveau commentaire

Votre commentaire :

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Visites

Notre sélection
La Rochelle tourisme

Réservez

Réservation

La Rochelle City Pass
La Rochelle Tourisme
  • Français
  • English
  • Deutsch
  • Español