• Français
  • English
  • Deutsch
  • Español

Mes sélections

share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Un p'tit air de Sud

Par Maud,
Conseillère en séjour ...

Maud

Commentaires (0)

Visites

Il est des panneaux devant lesquels on passe régulièrement sans jamais s’avancer pour voir ce qu’il y a au bout de la rue. Et parfois, on se dit “tiens, et si j’allais voir par-là, où est-ce que ça mène ? ”…

 

Je vous rassure, je ne suis pas l’Indiana Jones des temps modernes encore moins un Robinson Crusoé en quête de nouvelles aventures mais le week-end dernier, piquée par la curiosité, j’ai suivi, sur la piste cyclable qui relie La Rochelle à Châtelaillon, un panneau que je n’avais auparavant, jamais remarqué !  Il indiquait : « Port du Loiron ».

J’étais donc en balade à vélo (et oui… je ne fais pas que courir… cf mon dernier article lol), à hauteur d’Angoulins, et cherchais un endroit pour me « poser » et bouquiner. Je voulais profiter de cette belle journée pour goûter aux joies de la plage car il faut bien se faire une raison : l’automne arrive ! (Ce n’est pas la météo du jour qui dira le contraire… snif snif...) Mais voilà, arrivée sur la plage, j’ai constaté que beaucoup de monde avait eu la même idée que moi, et que, marée haute oblige, il n’y avait presque plus de places sur la plage ! J’ai donc décidé d’aller un peu plus loin, tant pis pour le sable ! C’est à ce moment-là que j’ai vu ce fameux panneau…

 

 

Quelle surprise à l’arrivée ! Un petit havre de paix… L’endroit est tout aussi splendide qu’intimiste !

Port du Loiron

J’avoue, j’ai même hésité avant d’en faire un article dans ce blog voulant conserver, jalousement, cette si bonne adresse. Après réflexion, on ne peut pas garder pour soi, une balade aussi exceptionnelle : une crique, des petites cabanes de pêcheurs, des bateaux au mouillage, quelques mouettes… le tout entouré de pins parasol ! Mis à part les carrelets qui rappellent que l’on est bien en Charente-Maritime, on pourrait presque se croire dans une crique de la Méditerranée ! Seul le chant des cigales manque à l’appel, bon, je vous le concède quelques degrés aussi ;-) 

Pas de sable, mais la possibilité de s’asseoir sur les rochers qui bordent l’eau. Je m’installe. Quelques propriétaires des cabanes sont là, entre le rangement de deux filets de pêche, eux-aussi, contemplent le paysage et savourent certainement leur chance d’être dans ce petit coin de paradis. Plus loin, sur la petite digue, des enfants s’initient à la pêche à pied, vue la petitesse des paniers au moment de leur départ, je crains que la pêche n’ait pas été bonne !

 

Finalement, mon après-midi vélo-lecture s’est transformée en après-midi contemplation et emmagasinage de soleil. Je n’ai même pas eu besoin de sortir mon livre pour m’évader ! Parfois, on se dit qu’il faut aller loin pour être dépaysé, ma balade en vélo de ce week-end m’a démontré le contraire ! Comme quoi, la surprise est parfois au « coin de la rue » !

 

Et vous, c’était quoi votre dernière surprise du genre ?

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Votre commentaire :

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Visites

Notre sélection
La Rochelle tourisme

Réservez

Réservation

La Rochelle Tourisme
  • Français
  • English
  • Deutsch
  • Español