Aller au contenu principal

Pêcher à pied lors des grandes marées à La Rochelle

bottes pêche à pied
Cécile Collot
favorite_border

Bottes aux pieds et seau sous le bras, vous voici parti pour l’activité phare des amateurs de coquillages et crustacés : la pêche à pied. Populaire sur le littoral Atlantique, elle se pratique facilement pourvu qu’on respecte quelques règles. Huîtres, palourdes, bigorneaux ou coques... Comment profiter des produits de la mer tout en respectant ce milieu fragile ? On est allé à la pêche aux infos !

Où pêcher en bord de mer à La Rochelle ?

Prisée lors des grandes marées qui reviennent à chaque saison, la pêche à pied se pratique aussi tout au long de l'année à marée basse. Lorsque la mer se retire, elle laisse place à l’estran, vaste aire entre terre et mer qui devient le terrain de prédilection des amateurs de coquillages. 

La réglementation autorise sa pratique en journée partout où ce n'est pas interdit. Les enceintes portuaires, les zones de 25 mètres autour des concessions de cultures marines et les gisements classés sont par exemple interdits.


Sur le littoral de la destination quelques spots sont bien connus des pêcheurs à pied : la pointe du Chay sur le secteur d’Angoulins, la longue plage de Châtelaillon-Plage ou l’estran rocheux de Nieul-sur-Mer y figurent en bonne position. Si on peut, en pratique, débusquer les coquillages partout où ce n’est pas interdit sur le littoral, on vous recommande pour débuter ces sites clairement identifiés. A l’entrée, un panneau d’information rappelle les bonnes pratiques et informe sur d’éventuelles interdictions temporaires de pêche, pour raison sanitaire par exemple. 
 

Calendrier des marées

On part pêcher avec la marée descendante. Quand la mer est basse c'est le moment de rentrer pour ne pas se faire piéger.

EN SAVOIR +

Pêche à pied sur l'estran
Cécile Collot

“Mon seau, ma pelle…” : l’équipement du pêcheur à pied

Pour pratiquer la pêche à pied en Charente-Maritime en toute sécurité, pas besoin d’un attirail sophistiqué ! Voici l’équipement basique :

  • Des bottes en caoutchouc
  • Une casquette et de la crème solaire
  • Un sceau ou un panier 
  • Quelques outils autorisés : le piochon ou le démanchoir pour les huîtres, la grapette à main pour les palourdes ou les coques, la ferrée pour les couteaux. 
     
Pêcheurs à pied
Cécile Collot
Panier huîtres pêche à pied
Cécile Collot
La grapette outil pêche à pied
Cécile Collot
outil piochon pêche à pied
Cécile Collot
Le démanchoir outil pêche à pied
Cécile Collot

Coquillages et crustacés : quelle réglementation pour la pêche à pied

La réglementation autorise 5 kg de coquillages par personne et par marée toutes espèces confondues. Le bon sens nous dicte une règle de base : être raisonnable et ne rapporter que ce qu'on est sûr de manger, de savoir cuisiner, en fonction de son appétit. On respecte les quantités autorisées pour chaque espèce sous peine de recevoir une amende... Par exemple 5 kg pour les huîtres, 2 kg pour les coques, 200 unités pour les palourdes. 

Il existe une taille minimale en dessous de laquelle il ne faut pas ramasser les espèces, sinon elles n'ont pas le temps de se reproduire et les ressources s’épuisent !

La bonne idée

Récupérer une réglette à l'accueil de l'Office de Tourisme pour vérifier la taille de sa prise.

Réglette pêche à pied
Cécile Collot

Enfin, sachez que votre récolte est destinée à votre consommation personnelle et ne peut être vendue. 

Pour déguster et savourer au mieux votre pêche, lavez soigneusement les coquillages, conservez-les au frais et consommez-les rapidement. 

Un doute, une question : renseignez-vous régulièrement car la législation peut évoluer, directement à l'Office de Tourisme ou sur le site internet de la préfecture. Avec un peu de chance, vous croiserez lors de votre pêche une équipe de l'ECOLE de la Mer qui vous guidera avec le sourire vers une bonne pratique de la pêche à pied.

L’estran : une zone de biodiversité fragile 

Lorsque la marée se retire, laissant à nu tout un écosystème au creux des rochers et dans le bas de plage, elle découvre cette zone appelée l'estran. S’il nous offre, le temps de la marée, l’opportunité de puiser dans ses ressources, c'est un milieu très fragile. Y vivent les anémones, les algues, les crabes… Une faune et une flore qui vivent au rythme des marées. 

Pour préserver cet écosystème on évite de ratisser, de labourer et on privilégie des techniques de pêche douce. Remettez toujours les blocs rocheux dans la position où vous les avez trouvés. De nombreuses espèces s'y abritent de la lumière et un bloc mal remis mettra 3 ans à récupérer sa biodiversité d'origine.

L’E.C.O.L.E. de la mer

Présidée par Isabelle Autissier, l’association a pour missions d’informer et de sensibiliser à la préservation du littoral. Elle propose régulièrement des activités pédagogiques.

EN SAVOIR +
 

E.C.O.L.E de la mer type de coquillages
Cécile Collot

Équipés et informés sur la réglementation de la pêche à pied des huîtres et autres coquillages, vous voici parés pour une virée sur l’estran lors de la prochaine marée. Un loisir qui se partage en famille :  les plus petits étant toujours ravis de glisser quelques coquillages dans leur épuisette et les plus grands toujours partant en pensant au dîner du soir. Une activité ludique, gourmande et pédagogique qui permet de découvrir le littoral de la destination comme vous ne l’avez jamais vu.

À chacun son style

Recommandés pour vous

En famille, à deux ou en solo... Retrouvez des idées avisées pour satisfaire toutes vos envies.