• Français
  • English
  • Deutsch
  • Español

Mes sélections

share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Patrimoine à voir

Véritable musée à ciel ouvert, le centre historique de La Rochelle regorge de trésors d'architecture. Toutes les époques sont représentées : Moyen Age avec les rues à arcades, Renaissance avec des édifices tels que l'Hôtel de ville, le 18ème siècle avec les hôtels particuliers des grands armateurs. L'émerveillement est au rendez-vous de chaque coin de rue, la preuve avec quelques uns des monuments immanquables de La Rochelle !

 

 

Le Vieux Port

Vieux Port de La RochelleDepuis le 13ème siècle, le port de La Rochelle occupe cet emplacement. Il est vraisemblable que dès l’origine il fut fortifié. Les tours qui subsistent datent des 14ème et 15ème siècles. Elles ont survécu à la destruction de l’enceinte après le siège de 1628. Ce sont, de chaque côté de l’entrée, la tour Saint-Nicolas, la plus haute, et la tour de la Chaîne puis plus loin, reliée à cette dernière par une courtine ou muraille, la tour de la Lanterne, à la fois phare et défense.



Les rues à arcades

Rues à arcadesUn des charmes de La Rochelle est, sans conteste, ses rues à arcades, spécificité propre à une ville dont la vocation marchande s'éveilla dès sa naissance.
Etaler ses marchandises aux regards tout en les protégeant contre les intempéries est un souci du commerçant rochelais qui devait toutefois s'acquitter d'une redevance à la commune pour l'utilisation de cet espace à des fins commerciales.



 

Hôtels particuliers

Hôtel de la MonnaieLa richesse architecturale de La Rochelle s’illustre par une forte concentration dans l'ensemble des rues du centre-ville, de maisons datées du 15ème et du 18ème.
Maisons à pans de bois et ardoises du Moyen Âge, richesse des façades de pierre sculptée des 16ème et 17ème, sobriété et noblesse des grands hôtels d’armateurs du 18ème siècle.




La Grosse Horloge 

Grosse horlogeAncienne porte de l’enceinte qui séparait le port de la cité. La base massive du 14ème siècle comportait deux ouvertures, l’une pour les piétons et l’autre pour les attelages jusqu’en 1672, date à laquelle on ne fit qu’une seule arcade.
De même, en 1746 ses toits à poivrières furent remplacés par un dôme orné de pilastres, colonnettes et amours supportant des mappemondes et des drapeaux.


 

Maison Henri II 

Maison Henri 2Elle a été construite par Hugues Pontard, dont le fils François sera maire de La Rochelle en 1567, dans un style « antique » savant qui mêle colonnes, frontons et plafonds à caissons. Cette réalisation n’a pourtant rien d’ordinaire au 16ème siècle, puisque la « Maison Henri II » n’est pas une maison ! Ses galeries superposées ne sont que d’étroits couloirs, prolongeant la tourelle d’escalier du logis de droite et desservant le cabinet de travail aménagé à l’étage du pavillon gauche. Cette façade sans profondeur est donc un décor monumental, une architecture de rêve dont toitures et lucarnes simulent, pour les hôtes d’Huges Pontard, un logis extraordinaire dominant le jardin : une œuvre exceptionnelle et unique dans l’histoire de la Renaissance française, imaginée par un maître anonyme dans les années 1555.



L'Hôtel de la Bourse 

Hôtel de la BourseSiège de la Chambre de Commerce de 1760 à 2002.

Bâtiment du plus pur 18ème siècle à deux ailes réunies par une galerie à colonnes délimitant ainsi une cour où la rose des vents rappelle les bas-reliefs (trophées, ancres, rames, sextants) hommages au trafic maritime, source de la richesse rochelaise.

Toute sa beauté réside dans la parfaite justesse des proportions, dans l'harmonieuse simplicité des lignes, qui en font l’un des monuments les plus achevés de La Rochelle.


Cathédrale

Cathédrale Saint LouisAprès le siège de 1628 et leur victoire, les catholiques jugèrent bon de faire de l’ex ville forte protestante la tête d’un diocèse. Il lui fallait donc une cathédrale.
Jacques Gabriel fit les plans mais mourut juste avant la pose de la première pierre en 1742. Son fils et successeur, Jacques-Ange Gabriel, dirigea, de loin, la construction, aidé en 1773 par les avis d’une commission où figurait Soufflot.
Le manque d'argent interrompit à plusieurs reprises les travaux. Enfin, en 1784 l’Evêque de Crussol d’Uzès put bénir la cathédrale. A l’intérieur, il convient de citer les peintures de la coupole réalisées par William Bouguereau au 19ème siècle et par contraste les ex-votos de la Chapelle des Marins peints entre le 17ème et le 18ème siècle.



Palais de Justice

Palais de Justice La RochelleReconstruit au 18ème siècle sur l’emplacement de l’ancien Palais de Justice érigé par Henri IV, il fut achevé au début de la Révolution qui inscrivit sur la façade, après avoir gratté les fleurs de lys, l'inscription encore visible : "Temple de la Justice sous le règne de la Liberté et de l'Egalité, an II de la République Française".

Il présente une façade de style corinthien délicatement ornée, aux puissantes colonnes montant d’un seul jet jusqu’à l’entablement. A l'intérieur un couloir de briques et de pierres et quelques portes à fronton subsistent de la première construction en 1604. Cet édifice mériterait du recul pour être mis en valeur. Il prend toutefois tout naturellement sa place grâce aux porches dont on l'a pourvu.



Eglise Saint Sauveur

Eglise Saint SauveurLe premier édifice ayant brûlé en 1418, un second fut construit ; de style gothique flamboyant, il n’en reste que le clocher avec fragment de portail. De 1650 à 1669, on reconstruisit Saint-Sauveur. Elle brûla de nouveau en 1705, à l’exception de la façade. Tout cela précède un bâtiment simple dont l’intérieur, voûté d’arêtes et d’ogives, ne manque pas de charme. L'église Saint Sauveur a réouvert en 2008 après 13 ans de travaux.


Clocher Saint Barthélémy

Clocher Saint BarthélémyAngle des rues Pernelle et Aufrédy. Clocher gothique du XVème siècle. Il appartenait à l’église Saint-Barthélemy détruite en 1568 où avait lieu l’élection du Maire de La Rochelle chaque année à la Quasimodo.

 

 



La Gare

Gare de la rochelleConstruite de 1910 à 1922, c’est la dernière grande gare monumentale que les chemins de fer de l’Etat français font édifier. A l’époque, le projet surprend par son ampleur pour une ville qui ne dépasse guère les 30000 habitants. 

La décoration extérieure est faite de coquilles, de poissons et de crabes.

 

 

  • Visites

Notre sélection
La Rochelle tourisme

Réservez

Réservation

La Rochelle Tourisme
  • Français
  • English
  • Deutsch
  • Español